Pourquoi la gratuité du transport en commun?

La gratuité du transport en commun a plusieurs effets et avantages sociaux, écologiques et urbains. Notamment :

1. Pour améliorer nos milieux de vie.

La gratuité du transport en commun rendrait la ville plus agréable à vivre car elle diminuerait le trafic automobile, la congestion routière, et donc la pollution atmosphérique. C’est une façon de lutter contre l’hégémonie de l’industrie automobile. Nous sommes contre l’usage individuel de la voiture quand il est fait aux dépends de nos milieux de vie et de la sécurité de nos quartiers. Réduire la place de la voiture dans la ville permettrait aussi de libérer des espaces pour du verdissement et de faire plus de place au transport actif.

2. Car la mobilité est un droit!

La gratuité du transport en commun est une mesure d’équité et de justice sociale. Plusieurs droits découlent de la mobilité, tel que le droit au logement, le droit à l’éducation, le droit à la santé et l’accès à l’emploi. Les transports en commun profitent surtout aux sans-emploi, aux gens à statut précaire et à bas salaire, aux étudiant-e-s et aux personnes à la retraite. Toute tarification constitue un frein à l’utilisation du service public. La gratuité est une mesure d’égalité et d’universalité qui s’applique à tous et toutes.

3. Pour un développement réellement durable

Il faut lutter contre l’étalement urbain et la dépendance au pétrole pour préserver nos terres agricoles et rendre nos villes plus humaines et écologiques. En adoptant le transport en commun gratuit, la Ville de Québec lancerait un message clair sur ses intentions futures de développement axé sur les transports actifs et collectifs, et non plus exclusivement sur la voiture.Il est aussi à noter que le transport en commun gratuit stimulerait l'économie locale en augmentant les possibilités de mobilité tant pour les résidant-e-s que pour les touristes.